FUTURE
French UniversiTy on Urban Research and Education

check
Skip to main content

La complexité des défis urbains et le degré d’interdisciplinarité exigé requièrent la création d’un nouveau type d’université recouvrant et intensifiant un large champ de compétences. Ce nouvel établissement portera une stratégie à long terme, aussi bien sur les missions de recherche, de formation, de soutien au développement économique et d’appui aux politiques publiques, de formation qu’en termes de partenariats et de ressources.

Une université créée en 2019

À partir de 5 institutions membres du consortium I-SITE :

Il s’agira du premier établissement issu de la réunion d’un organisme de recherche, d’une université et d’écoles d’ingénieur et d’architecture. Encore dénommé « université », en raison de la référence internationale qui y est attachée, il s’agira d’une université d’un type tout à fait nouveau en France qui aura une triple caractéristique :

La couverture d’un large éventail de missions

  • la formation initiale et continue, avec une forte spécificité dans la formation par apprentissage,
  • la recherche (aussi bien guidée par la seule curiosité qu’orientée par l’application), et l’innovation,
  • l’expertise, l’appui aux politiques publiques et la normalisation.

L’exercice de compétences à une échelle nationale

Un site principal à la Cité Descartes et 5 autres en France :

  • Lille/Valenciennes
  • Lyon/Bron
  • Marseille/Salon de Provence
  • Nantes
  • Versailles

Une forme institutionnelle originale et unique

L'institution sera à même de correspondre à ses spécificités, dans son organisation comme dans sa gouvernance. Dès sa création cette nouvelle université portera l’I-SITE. S’agissant des deux autres membres du consortium, l’IGN travaillera avec le nouvel établissement à faire de l’ENSG-Géomatique une composante partagée, tandis que l’École nationale des ponts et chaussées s’associera à l’université par voie de convention.

Une gouvernance unique

Le nouvel établissement maîtrisera tous les leviers nécessaires au déploiement de sa stratégie grâce à une gouvernance centrale et unique conduite par un conseil d’administration et un président et sera ainsi pilote :

En recherche :

Structuration, allocation des ressources, politique d’investissement, gestion des plateformes, développement des fonctions de soutien.

En formation :

Carte de la formation, développement de l’apprentissage et de la formation continue, politique des frais d’inscription, soutien à l’ingénierie pédagogique et à l’innovation, démarche qualité.

En gestion des ressources humaines :

Politique de recrutement et d’emploi, politique de mobilité, gestion des carrières, gestion administrative, développement des compétences.

Toutefois, les structures internes de formation et de recherche du futur établissement bénéficieront d’une autonomie importante dans les prises de décision et la mise en oeuvre de leurs activités. Pour conduire la stratégie de professionnalisation des étudiants au travers de l’apprentissage et la politique partenariale, l’Initiative contribuera à la mise en commun des ressources et des compétences présentes sur le site par la création d’un CFA unique. Afin d’impliquer davantage les étudiants dans les réflexions et décisions, un Parlement des étudiants avec ses propres commissions sera créé. Dirigé par un vice-président étudiant, le Parlement formulera des propositions pour améliorer la qualité de la vie étudiante, les formations et tout autre sujet pertinent. Sa préfiguration sera accompagnée par une action spécifique de l’I-SITE.

Chiffres-clés de la nouvelle université

  • 15 200 étudiants
  • 8 000 étudiants en Licence (dont 40 % en filière professionnelle ou en apprentissage)
  • 6 700 étudiants en Master (dont 37 % en filière professionnelle ou en apprentissage)
  • 530 doctorants
  • 1 250 personnels académiques dont 490 chercheurs à temps complet
  •  485 enseignants-chercheurs
  • 275 enseignants
  • 1 300 personnels administratifs et techniques

Visiter le site dédié à l'Université cible

keyboard_arrow_up