FUTURE
French UniversiTy on Urban Research and Education

check
Skip to main content

Pour obtenir des résultats à la hauteur de l’ambition du projet, la démarche de mise en oeuvre du programme scientifique précédent repose sur quatre lignes de force.

Une interdisciplinarité innovante pour contribuer à la création de connaissances et méthodes en rupture

Nous voulons adopter une approche qui incite au dialogue entre les communautés scientifiques, sur le plan de leurs connaissances comme de leurs méthodologies, préalable indispensable pour relever de manière novatrice les défis de FUTURE. Une attention particulière sera portée au croisement des sciences humaines et sociales avec les sciences de l’environnement et les sciences de la terre, les sciences des matériaux, la mécanique, les mathématiques, les sciences du numérique et l’architecture. Nous mobiliserons nos forces non seulement pour développer l’interdisciplinarité, mais aussi pour une analyse critique et réflexive de notre propre démarche et de la réalité du travail interdisciplinaire.

Explorer les échelles : du laboratoire aux territoires

Ce croisement d’échelles contribuera à articuler et faciliter les interactions entre les recherches amont et les travaux développés sur des territoires qui permettent d’appréhender la complexité des systèmes urbains, des pratiques sociales et des changements d’échelle. Notre approche s’appuiera sur deux éléments principaux :

  • S’extraire d’une approche séquentielle encore souvent développée (innovation technique réfléchie en amont– critique sociale – recalibration de l’innovation) pour aller vers une démarche intégrée prenant en compte toute la singularité des contextes locaux dans le processus même de production de connaissances et de solutions.
  • Mettre en place des territoires d’expérimentation permettant de traiter les questions d’usages, des nouveaux modèles économiques, de gouvernance d’implication de l’ensemble de la chaîne des acteurs ou de mesure de la performance qui sont encore très rarement abordées concomitamment aux innovations technologiques.

Par ce principe, nous souhaitons élaborer des méthodes et des outils de recherche participative ouverts à la société civile. Nous travaillerons sur des territoires urbains très contrastés (pays occidentaux et pays émergents).

Constituer un réseau de plateformes expérimentales et de données de rang mondial

Cet ensemble unique sera partagé par l’ensemble de la communauté scientifique du site et ouvert à la communauté internationale. Il facilitera les interactions avec les acteurs économiques. Les plateformes seront organisées et gérées de façon mutualisée pour produire de la recherche, participer à la formation initiale et continue et aux activités de transfert et valorisation.

Ce réseau sera constitué de plateformes déjà existantes et de deux nouvelles plateformes financées en partie via les fonds I-SITE : une cyberinfrastructure intégrant des données produites par les chercheurs, les étudiants, les partenaires sur la Ville à différentes échelles ; et une plateforme de construction numérique.

Co-innovation

Nous favoriserons la convergence entre les laboratoires du site et les acteurs opérationnels, publics comme privés pour co-produire les connaissances indispensables à la conception et la production de la ville de demain. Ces partenariats, inscrits dans la durée, seront fondés sur un travail collectif permanent de réflexion prospective et sur une programmation conjointe de travaux de recherche, formation et développement. L’expérimentation commune sur des territoires ou des démonstrateurs pour tester la mise en société de nouveaux dispositifs innovants sera plus particulièrement développée.

keyboard_arrow_up